Les archives

28/03/2013

Transports en commun : 2ème volet d’actions

 
La CREA lance le deuxième volet de son plan d’action Transports en commun. De nouvelles solutions pour faire face aux conditions de circulation difficiles.
 
Jeudi 28 mars, Frédéric Sanchez, Président de la CREA, David Lamiray, vice-président en charge de l'exploitation du réseau de transport en commun, et Yvon Robert, Maire de Rouen, ont présenté les nouvelles actions du plan Transports en commun.
Elles complètent la première série d’actions mises en place le 9 novembre 2012, en urgence, afin de faire face à la fermeture du pont Mathilde (création de parkings-relais, offres tarifaires avantageuses, parrainages de nouveaux abonnés par des abonnés fidèles, renforcement de la fréquence des bus, métros et TEOR).
« Les transports en commun sont la principale solution pour faire face à l’indisponibilité du pont Mathilde et aux difficultés de circulation qui en résultent, souligne Frédéric Sanchez. Nous avons décidé de mettre en place de nouvelles actions en faveur des transports en commun, en particulier à destination des bus. »
 

Les nouvelles actions :

› Expérimentation du couloir de bus côte de Bonsecours prolongée
Depuis le 4 février dernier, la CREA a aménagé un couloir de bus de 1,4 km en sens descendant, qui part du haut de la Côte de Bonsecours (au niveau de la boulangerie) et rejoint le carrefour de la route départementale. Par ailleurs, les bus ont désormais la priorité aux feux sur les quais rive droite. Objectif : améliorer la desserte en transports en commun des plateaux Est et la ponctualité pour les voyageurs.
Même si le dispositif est récent, la CREA constate déjà son succès : la ponctualité des bus entre le haut de la côte de Bonsecours et la place Saint-Paul s’est nettement améliorée. Si avant la mise en place du couloir de bus, les usagers pouvaient mettre jusqu’à 12 minutes pour descendre la côte, désormais ils ne mettent jamais plus de 6 minutes. En moyenne, le gain de temps est estimé à 3 minutes sur l’ensemble des trajets. Pour les automobilistes, une perte de temps d’environ 3 minutes par trajet est constatée. C’est pourquoi, la CREA a décidé de prolonger l’expérimentation et de renforcer le marquage au sol.
 
› Création d’un couloir de bus sur la route départementale 6015 à Amfreville-la-Mivoie
La route départementale 6015, l’une des principales entrées à l’est de l’agglomération, connaît souvent d’importants ralentissements. La CREA a décidé d’y aménager, pour la rentrée de septembre 2013, un couloir réservé aux bus (passage de la ligne 11 qui part de Grand Val à Amfreville-la-Mivoie et rejoint Petit-Pont à Isneauville) et aux vélos. Ce couloir de 1,3 km, partirait du « passage de l’eau » et rejoindrait la place Saint-Paul. La réalisation d’autres couloirs de bus sur des sites stratégiques est en cours de réflexion.
 
› Améliorer l’accès et le stationnement aux abords des gares
Le train est un mode de transport rapide, sécurisé et peu coûteux, idéal pour se déplacer sur le territoire de la CREA, particulièrement depuis la fermeture du pont Mathilde.
A titre d’exemple : Malaunay-Rouen : 10 minutes en TER - Elbeuf / Saint Aubin – Rouen : de 18 à 25 minutes en TER Oissel – Rouen : 12 minutes en TER
Afin d’encourager les habitants à adopter le train pour leurs déplacements quotidiens, la CREA et la Région Haute-Normandie mènent une réflexion sur l’aménagement des abords de gares. Objectif : faciliter la desserte des gares en transports en commun, en vélo ou à pied et améliorer le stationnement des véhicules. Ainsi, le réseau TER et le réseau de transports en commun Astuce seraient davantage reliés.
Des études sont actuellement amorcées avec les différents partenaires afin de définir une stratégie d’intervention sur les neuf gares de la CREA dans le but d’améliorer les échanges entre le train et les transports en commun urbains et de favoriser l’accès aux gares à pied ou en vélo, et faciliter le stationnement.
 
› Accélération des Plans de déplacements Entreprises (PDE) inter-entreprises (PDIE) et Administration (PDA)
A ce jour, la CREA a déjà signé des PDE, PDIE ou PDA avec 27 entreprises et administrations* du territoire, qui regroupent au total plus de 23 000 salariés dont 3000 d’entre eux sont abonnés au réseau Astuce de la CREA (13%). Ce taux est meilleur que dans les entreprises n’ayant pas signé de PDE.
 
La CREA a donc décidé d’accélérer la mise en place de PDE avec les entreprises les plus importantes du territoire : Université de Rouen (2400 agents), INSA (400 agents), SNCF (680 agents), Agence de l’eau Seine Normandie (60 agents), Pôle des savoirs (150 agents), CARSAT (400 agents), Acticall (300 agents), Mairie de Sotteville-lès-Rouen (650 agents).Par ailleurs, un partenariat particulier sera mis en place avec la CCI et les Clubs des Bords de Seine et Alliance Seine Ouest afin de renforcer la mise en place des PDE sur le territoire de la CREA. Objectif : encourager les salariés à opter pour les transports en commun, le vélo et le covoiturage pour leurs déplacements domicile- travail, notamment grâce à des offres tarifaires attractives. En effet, dans le cadre d’un plan de déplacement, l’employeur prend en charge 50% de l’abonnement de transport auquel s’ajoute une prise en charge de 15% par la CREA. Ainsi, le salarié ne doit débourser que 17,60 euros par mois avec un abonnement annuel (au lieu de 41,50 euros en tarif normal). Par ailleurs, d’autres actions sont en général proposées par la CREA : réduction sur la location de vélo’R, formation sur la conduite sécurisée à vélo en ville... Au-delà, la CREA va mettre en place une nouvelle génération de plans de déplacements, pour lesquels elle prendra en charge 20% de l’abonnement. La CREA va mener une véritable campagne d’information auprès des entreprises et des salariés.
 
*Veolia Eau, Quille, EDF Commerce, EDF Direction des Services Partagés, CPAM, Région, Département de Seine Maritime, CHU, Orange, La Poste, SMEDAR, Air Normand, Arehn, Rouen Habitat, CTI NPNP, Ville de Rouen, CETE, CESI, Rectorat de Rouen, Cité Administrative, Caisse d'Epargne, ADEME, Direction Régionale du Service Médical (DRSM), PDIE VATINE, PDIE ACAR, Ville de Mont-Saint-Aignan.
 
› Le tarif « In cité » étendu à tous les parkings-relais
La majorité des parkings-relais rencontre un réel succès. Afin de permettre au plus grand nombre de bien identifier les parkings-relais, la CREA a décidé de renforcer leur signalétique et leur jalonnement. Par ailleurs, la CREA envisage d’étendre le tarif « In Cité » (titre de transport groupe pour les parkings-relais) actuellement proposé au parking du Mont-Riboudet/Kindarena aux parkings relais du Zénith et Rouges-Terres dès le mois de juin.
Par ailleurs, la CREA réfléchit à la création d’un nouveau tarif « groupe/covoiturage », qui sera disponible à la rentrée de septembre prochain sur l’ensemble du réseau Astuce.
 
› Information des habitants
Une campagne de presse et des articles dans CREA le mag présenteront les nouvelles actions aux habitants.
 
Plus d'informations : www.crea-astuce.fr
 

Haut de page